Hier soir, nous avons organisé un atelier sur le logement.
La première partie était consacrée à l’Anru et au nouveau programme de rénovation urbaine qui va concerner les quartiers Nord de Melun. Plusieurs habitant.e.s de #Chateaubriand dont la grande majorité refuse les destructions étaient là. Leur collectif qui a organisé une pétition signée par 161 « logements » n’a jamais été associé aux discussions menées par les bailleurs, le maire et l’ANRU. 125 logements sont contre la destruction. C’est plus de 77% des habitant·e·s qui se sont exprimés. Ils sont souverainement ignorés par le maire de #Melun qui méprise leur parole et fomente la division pour arriver à ses fins.
Des habitant.e.s de #Schuman étaient là. Eux aussi sont inquiets. Même si leur mobilisation a abouti à l’abandon des destructions, ils n’ont aucune idée de ce qui a été signé les concernant. Va-t-on enfin rénover leurs habitations ? Et pour le reste ? parce que l’ANRU ne concerne pas seulement les destructions et rénovations. Ça concerne aussi les équipements publics, l’intégration du quartier dans la ville, … etc. Qu’en sera-t-il de leur école ?
Toutes et tous sont maintenus dans l’ignorance alors même qu’ils sont les premiers concernés. On les informe une fois les décisions prises.
Des habitant.e.s de #Montaigu et de #JulesFerry étaient là. Les premiers, dont le quartier a déjà été “résidencialisé” dans le cadre du premier programme de rénovation, nous ont dit l’état déplorable des parties communes, les canalisations du chauffage qui cassent, l’eau qui coule dans les murs, l’eau chaude coupée pendant plusieurs jours. Leurs immeubles sont aujourd’hui accessibles aux personnes en fauteuil roulant mais les ascenseurs sont si souvent en panne ! Les grilles tout autour de leurs immeubles qui ne servent à rien. Tout cette argent dépensée pour rien. Ils nous ont dit les parking privatisés qui leur sont maintenant facturés 12€ par mois par des bailleurs qui n’entretiennent pas leurs immeubles correctement. Et le maire et le service logement de la mairie ? Absents. Sourds. Aveugles. Ils ont visiblement autre chose à faire.
À Montaigu comme à Jules Ferry, ils nous ont dit les caméras qu’ils installent et qui ne servent à rien. La police qui passe sans s’arrêter. Cette jeunesse qui s’enfonce dans les traffic faute de d’encadrement, de soutien mais aussi de perspectives dans une société où c’est toujours plus le chacun pour soi et où les habitants des quartiers populaires sont délaissés parfois jusqu’au mépris insupportable.
Au contraire, nous engagerons une politique du logement radicalement différente pour les habitants et avec les habitants.
Je serai à leur côté de toutes mes forces comme je l’ai été ces dernières années dans l’opposition. Aucun intérêt ne sera supérieur au leur !
Notre programme sera bientôt en ligne et nous le distribuons déjà au marché et dans les rues de la ville. Venez nous rencontrer et en parler avec nous.

Laisser un commentaire

Fermer le menu