Nous étions aux premiers états généraux de la ligne R [Melun-Paris]

Premiers États Généraux de la #ligneR. Bien Vivre À Melun avec Bénédicte Monville est allé apporter son soutien au collectif qui lutte pour des conditions de transport dignes, et porter la parole des usagers de Melun dans une assemblée d’élu.es bien décidés à ne pas assumer leurs décisions passées.

La ligne R se dégrade et les perspectives ne sont pas réjouissantes. Que ce soit l’absence de toilettes à bord, le remplissage des trains, les retards fréquents, le constat est partagé et les propositions d’Île-de-France Mobilité laissent pantois. Au-delà de quelques mesures techniques de court terme sur l’optimisation des trains et la gestion des crises, la principale amélioration attendue est pour… 2030 ! Au mieux. Avec la réalisation du terrier de Bercy qui permettrait de faire passer plus de trains. Une échéance qui remet les élu·es présents au pouvoir depuis des lustres face à leurs responsabilités.

Alors que des discussions de plus en plus technocratiques s’enlisent, le problème posé est évident, et il est politique : nous sommes de plus en plus nombreux dans le sud-est francilien et ça n’a pas été correctement anticipé. Comme pour les écoles, les cantines ou autres équipements, on attend d’être au pied du mur pour réagir. Benedicte Monville interroge la responsabilité de ces élu·es qui urbanisent frénétiquement la vallée de la Seine alors que la population francilienne stagne et que les conditions de transport se dégradent. Nous rappelons le développement frénétique de Melun et de son agglomération (deux dizaines de milliers d’habitants en plus sur 10 ans), alors qu’aucune stratégie n’a été mise en place par le maire Louis Vogel pour que ces gens puissent se déplacer convenablement. Et qu’on nous annonce qu’en gros ça ira mieux dans 10 ans.

Nous rappelons aussi que cela fait longtemps que les cheminots nous alertent sur les mauvaises conditions d’exploitation de la ligne du fait de choix d’investissement contestables de la part de la SNCF qui a négligé les transports du quotidien. 

Louis Vogel, présent dans un coin, ne dit pas un mot. Il doit être fatigué. Ou il garde de l’énergie pour la photo. Même quand la maire d’Héricy rappelle son souhait de disposer de plus de trains, quitte à ce qu’ils ne s’arrêtent plus à Melun, le maire de Melun ne pipe pas mot. 

C’est Bénédicte Monville, encore une fois, qui intervient pour défendre les intérêts des usagers de Melun en rappelant qu’aujourd’hui il n’est techniquement pas possible de faire passer un direct d’Hericy sans supprimer un train au départ de Montereau ou Montargis et donc sans pénaliser les usagers melunais. 

Aux premiers États Généraux de la ligne R, le maire de la plus grande ville concernée regarde passer les trains. Il prend acte comme il a pris acte pendant six longues années du renvoi de la mise en accessibilité de la gare de Melun. Alors nous faisons le boulot. Celui de rappeler l’intérêt des Melunais·es. Celui de rappeler aux élu·es présents, leur responsabilité dans l’aménagement passé du territoire, et la nécessité de partager intelligemment cette ligne. Celui de défendre les usager·es de la ligne R qui tous les jours convergent vers la gare de Melun. 

Le directeur de la ligne R recalera lui aussi les choses : « Dans le triangle Logement-Emploi-Transport, j’ai l’impression qu’on ne se repose que sur le volet transport pour régler les problèmes ».
Il n’y aura pas eu d’annonces fracassantes, et ce n’était pas le but. Les usagers de la ligne R n’ont pas fini de gérer les retards et les suppressions de train. 

Pour finir, nous nous félicitons de cette mobilisation citoyenne, de l’effort fait par un groupe d’usagers pour s’approprier un sujet aussi technique, et le formidable renversement de position entre les élu.es et les citoyen·nes : ce sont les citoyen·nes qui ont convoqué les élu·es et les ont placés face à leur responsabilité. 

Ce qui vaut ici pour les transports a pour nous vocation à être étendu à toutes les décisions publiques. Car dans tous les domaines, les décisions politiques gagnent à prendre en compte l’avis des citoyen·nes et des usager·es des services publics.

#bienvivreamelun #bienvivreamelun2020 #municipales2020 #BénédicteMonville #listecitoyenne #democracieparticipative #justicesociale #ecologie #proximite #politiquelocale #municipalesmelun #melunvaldeseine #LigneR  #transportsIDF #Melun

Retrouvez nos propositions Transports et mobilités

Laisser un commentaire

Fermer le menu