La République de Seine et Marne (sorte de Pravda locale) nous apprend que le maire de Melun et président de la communauté d’agglomération a décidé (seul) :
 
– d’acheter 135 000 masques pour les habitant-es de l’Agglomération (un masque par personne),
– de distribuer 1 million d’Euros aux petites et moyennes entreprises,
– d’exonérer de loyer les grandes entreprises (là il ne nous dit pas combien ça nous coûte).
 
1. Le maire de Melun et président de l’Agglo décide seul. Depuis le début de la crise sanitaire, il n’a réuni aucun conseil communautaire, ni virtuel ni en mode restreint. Il décide seul de combien et comment il dépense l’argent de la collectivité.
 
2. Louis Vogel a donc acheté à chacun d’entre nous avec notre argent un masque grand public qui protège l’entourage du porteur à 70%
C’est mieux que rien me direz-vous ?
Certes, « mieux que rien » mais vraiment pas grand chose : un masque par personne pour une efficacité dans le meilleur des cas, prévue pour durer 5 cycles de lavage.*
 
3. Le plus gros de l’effort consenti par LV (seul) avec l’argent de la collectivité, s’adresse aux entreprises pour qui l’Etat a déjà mis en place un certain nombre de dispositifs.* LV écrit : « Cela ne profitera pas aux gros mais aux petits, et ça aura un impact massif » Pourtant dans le paragraphe d’avant on lit qu’il s’agit d’exonérer de loyer « la pépinière d’entreprises, l’hôtel des artisans de Vaux-le-Pénil ou encore le site de Villaroche » Le site de Melun-Villaroche, dont Louis Vogel (encore lui) est président, n’abrite pas ce qu’on peut appeler des « petits ». Autrement dit, sous couvert d’aider « les petits », on aide aussi et surtout (en volume d’argent dépensé) les gros.
 
4. Enfin, on comprend qu’une part importe de l’effort sera destinée aux entreprises du BTP « des élus de l’agglo ont décidé de relancer au plus vite tous les chantiers qui étaient à l’arrêt pendant le confinement »
Déjà, on se demande de quels élus parle donc la Pravda locale ???
Ensuite, Louis Vogel n’a donc rien compris à la crise où nous sommes. Il continue la même politique de destruction de l’environnement. Nous savons pourtant qu’à l’origine de cette pandémie comme de toutes les épidémies virales qui l’ont précédée et dont le rythme s’accélère, il y a la destruction de l’habitat animal par un système économique qui ne sert que les intérêts matériels immédiats d’une infime minorité de gens qui se goinfre en détruisant notre monde. Et c’est bien les intérêts de ces gens là que défend Vogel.
 
5. Le plus choquant dans ces annonces, c’est évidemment l’absence totale de mesure sociale alors même qu’ici comme ailleurs en France ces dernières semaines des gens ont faim, que le nombre de chômeurs a augmenté de 7,1%* au mois de mars (un bien triste record) et que de nombreux foyers n’arrivent plus à payer leur loyer. Le porte voix de Louis Vogel ne pipera mot dans ce papier des 500 000 euros d’exonération fiscale accordée aux propriétaires melunais juste avant la crise dont l’absence pèse aujourd’hui de tout son poids.
 
En résumé : des petites et moyennes entreprises bénéficieront d’exonération de loyer sans que jamais ne soient posées les questions de leurs utilité sociale et soutenabilité écologique.
Les grosses entreprises de l’aéronautique (ici) gagneront une exonération fiscale supplémentaire alors même qu’elles subissent une crise sans précédent qui montre combien il est urgent pour ses salarié-es de penser les conditions d’une reconversion massive du secteur dont on a enfin compris qu’il n’était pas compatible avec la préservation de notre espèce.
La population de notre Agglomération n’aura qu’un masque pour pleurer. La politique de la ville, pourtant compétence de la communauté d’agglomération, n’intéresse pas Louis Vogel.
 
Ces mesures très droitières auront donc servi à Louis Vogel à faire (encore une fois) de la redistribution à l’envers et à faire parler de lui. Vous me direz ce n’est pas très compliqué quand on s’est arrogé tous les pouvoirs et qu’on dispose d’un porte-voix local qui prétend faire du journalisme.
ps : à propos des masques achetés, je veux ajouter que certes « c’est mieux que rien », mais n’oublions pas que la sécurité sanitaire de la population est normalement l’affaire de l’Etat et que c’est encore l’Etat qui doit assurer notre droit à la santé. Or, le gouvernement a été totalement défaillant. En mai 2019, Santé publique France écrivait : « En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes ».
 
Le gouvernement qui n’a tenu aucun compte de ces recommandations et des alertes sur les risques pandémiques, se retourne vers les collectivités locales pour leur demander d’assurer là où il a failli. Mais les collectivités locales n’ont pas les moyens de le faire et au delà de ce cadeau gadget au regard des besoins que nous avons, ni le maire de Melun ni le président de l’agglomération (qui sont une seule et même personne) n’ont les moyens de se substituer à l’Etat. Pourtant Louis Vogel se tait sur ce point et ne demande aucun compte à l’Etat.
 
BM