Réaction suite au maintien du premier tour des élections municipales

Le gouvernement a pris la décision de maintenir le premier tour des élections municipales
 
La situation est inédite et absolument exceptionnelle. Les professionnels de santé nous alertent de toutes parts. Et ce depuis avant la décision du Président de la République de maintenir les élections municipales malgré l’avis de la communauté scientifique sous la pression des présidents du sénat et du conseil constitutionnel. Et l’exécutif a réitéré ce soir à travers son premier ministre alors même que les mesures qu’il annonçait prouvent que la situation est très sérieuse.
 
Depuis 72h, les cas de contaminations ont été multipliés par deux. Actuellement, plus de 300 personnes sont dans un état grave. L’Île de France compte 1500 lits en réanimation pour 12 millions d’habitant.e.s. Il est évident au vu de la croissance exponentielle du nombre de contaminations et de l’amateurisme du gouvernement qui n’a que bien trop tardé à réagir que l’inquiétude est légitime.
 
Quoiqu’il en soit et puisque le gouvernement a décidé de maintenir coûte que coûte ce premier tour des élections municipales, nous serons au rendez-vous pour aider à leur bon déroulement et au respect des consignes de sécurité. Les distances entre personnes qu’elles imposent, les gestes qu’elles recommandent sont, s’ils sont observés scrupuleusement, de nature à empêcher la propagation du virus entre les électrices et les électeurs. Ce sont ces consignes qui sont chaque jour mises en œuvre en Italie quand les gens sortent faire leurs courses et les cas de contamination dans la zone rouge ont maintenant cessé de progresser. Les assesseurs, président.e.s des bureaux de vote, scrutateurs, scrutatrices et l’ensemble des personnels mobilisés qui seront les plus exposés devront être particulièrement vigilants.
 
Demain, nous devrons toutes et tous faire preuve des plus grandes précautions et de responsabilité.
 
Bénédicte Monville

Laisser un commentaire

Fermer le menu